Et l'eau dans tout ça ?

Le ruisseau Merdassou

Le moulin est alimenté par le ruisseau Merdassou, lui-même alimenté par un grand réseau de petits fossés provenant de la vallée : de la Roseraie Cocar, du centre équestre trèfle à 4 feuilles, de Laplagne, du coteau d'Allez et Cazeneuve... (en rouge sur la carte)

Jusque dans les années 60-70, le ruisseau Guillentou alimentait également le moulin en rejoignant le ruisseau Merdassou juste en amont du Moulin de Mazières (en jaune sur la carte).

Les égouts des habitations du centre-ville se déversaient dans le Guillentou, ce qui a conduit à sa canalisation et à sa déviation directe vers le Lot.

Le ruisseau Merdassou qui était lui aussi concerné par le déversement direct d'eaux usées, ce qui lui a valu ce nom exceptionnel, devait être également busé intégralement dans les années 80-90. La famille des propriétaires du Moulin de Mazières s'y est opposée, ce qui nous permet aujourd'hui de pouvoir bénéficier d'une espace naturel aquatique et de la biodiversité qui lui correspond.
Voir la carte

 

 

 

 

Le saviez-vous ?

Le rouet horizontal est l'ancêtre de la turbine

La plupart des moulins de la moitié sud de la France est équipée de rouets horizontaux et non de roues à aube

Evénements

A noter

Mise en ligne du site Internet

8.00 - 20.00 | 10 OCTOBRE 2015